"Quand tu arrives en haut de la montagne, continue de grimper."
(Proverbe Tibétain)


Du carbone au diamant
samedi 20 juin 2015

par Louisa B.



J’ai toujours aimé, aussi loin que mes souvenirs me reviennent, le frottement d’une pointe de crayon sur le papier. La main accomplit ses gestes et la mine de graphite trace les signes. L’infime parcelle déposée s’incruste dans la trame du papier et révèle à nos yeux la pensée, les mots, l’écriture, le dessin.

GIF - 84.1 ko
Graphite

J’étais loin de penser que cette matière, le graphite, fait de carbone avait la même composition que le diamant ! A la différence que le graphite possède des atomes relativement distants les uns des autres, et ils sont disposés en couches planes ce qui fait qu’il est « tendre ». Le diamant, lui, est fait de carbone dont chaque atome est associé de façon tétraédrique compacte à ses quatre voisins, [1] ce qui en fait la pierre précieuse la plus dure qui soit !

Comme c’est étrange !
La même matière est à l’origine de deux résultats si différents !

D’un côté nous avons une matière noire à l’éclat « submétallique » et de l’autre la transparence et la lumière dans son éclat dit « adamantin ». Ce sont les « liaisons » qui produisent cette différence.

JPEG - 53.8 ko
Structures du diamant et du graphite

En lisant des informations sur les diamants, j’ai appris que leur formation date de plusieurs milliards d’années pour certains d’entre eux. Ce qui est encore plus étrange, c’est qu’ils ont besoin d’une « enveloppe protectrice », résistante à la chaleur car sinon ils se « désintègreraient » lors des éruptions volcaniques, ne résistant pas à la chaleur de plus de 1500 degrés !

Ce sont des manifestations qui se sont formées dans le manteau supérieur de la croûte terrestre à plus de 150 kilomètres de profondeur ! Mais dans les profondeurs de la terre où la température se situe de 1300 à 2000 degrés, et où la pression est de 75 tonnes par cm2, ils sont encore sous forme de carbone liquide et sous les actions conjuguées de la pression et de la chaleur, ils se transforment, se cristallisent et prennent leur forme de diamant.

JPEG - 185.6 ko
Diamant sur kimberlite

Puis vient la remontée ! Lentement - le terme est à prendre à l’aune de millions d’années - lors de sorties de magma dans les fissures de l’écorce terrestre, ils progressent, protégés par la kimberlite, qui est formée elle aussi du magma pour enfin apparaître lors d’éruptions volcaniques, dans leur splendeur finale.

Voilà qu’il est devenu le matériau le plus dur, hydrophobe, inattaquable par les acides. Il est inaltérable !

Quel voyage et quelle transformation ! Toutes ces étapes, toutes ces conditions extrêmes, toutes ces métamorphoses pour arriver à un tel état de résistance. On dit d’ailleurs que les diamants les plus purs sont ceux qui ont connu les conditions les plus dures lors de leur formation.

Le diamant est devenu le symbole de la pureté, de l’invincibilité, il est celui qui coupe et tranche, celui qui transporte la lumière, il est associé au pouvoir et à la fonction. Dans de nombreuses traditions, il est le symbole d’un état à atteindre, celui de la perfection.

Et je ne peux m’empêcher de penser par analogie à nos étapes, nos expériences, nos transformations et l’évolution de notre être tout au long de nos vies, passant par toutes les expériences pour forger nos âmes et essayer de les rendre de plus en plus lumineuses !

Passer par tous les états pour revenir, dans un embrasement ultime,
dans la Lumière, au sein de l’Unité !

Comme le dit un dicton zen : « Au début de votre pratique spirituelle, les montagnes sont des montagnes et les arbres sont des arbres. Alors que vous progressez le long de la Voie, les montagnes ne sont plus des montagnes et les arbres ne sont plus des arbres. Et à la conclusion de votre vie de bouddhiste, lorsque vous devenez Éveillé, les montagnes sont une fois encore des montagnes, et les arbres sont de nouveau simplement des arbres. »

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Louisa B.

 

Les illustrations proviennent des sites :
- https://fr.wikipedia.org/wiki/Graphite
- http://www.gemselect.com/french/other-info/diamond-graphite.php
- https://fr.wikipedia.org/wiki/Diamant

L’illustration en tête d’article représente Subhuti, disciple de Bouddha et personnage central du Sûtra du Diamant.


[1] Pour en savoir plus sur cette structure : http://tpe.legtux.org/proprietes.php


Cette page a déjà été visitée 2454 fois.


Pierre précédente...

Pierre suivante...

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

Arbre
Le sapin de Noël
La bûche de Noël
Le vieil homme de Notre-Dame
Humilité, demeure !
La fête de Boddhi

Atomes
Sultan Valad
Le Supramental : une autre planète (3)
A la Rencontre de l’Incroyable !
Beauté, où es-tu ?
Abondance
Antimatière : du nouveau !

Bouddha
Amma
Alexandra David-Neel
La Forge de l’existence
Bouddha
Bodh Gaya
"Ecologie et Spiritualité"

Bouddhisme
Des bateaux par milliers !
24h de méditation pour la Terre (16h-17h)
Meditation vipassana
De Buddha-land
Au monastère Root
"Gestes et Symboles du Bouddhisme"
Alexandra David-Neel : un nouvel ouvrage remarquable

Dessin
Avec Jean-Pierre Bayard : la Franc-Maçonnerie, les rites et le Compagnonnage...
William Beckford et l’héraldique
Les caractéristiques des Crops Circles
William Beckford de 1760 à 1777

Diamant
Pierres, Pouvoir et Tradition
Arco iris
François Jollivet-Castelot
Limites de l’intellect - recherche unitaire
Retraite sur le Livre Tibétain des Morts

Ecrire
Thérèse de Lisieux : 1890 à 1895
Qu’est-ce que la littérature ?
Autrefois, la Malle des Indes, aujourd’hui des E-mails de l’Inde
Balzac et le Martinisme : Dédicaces
"La Lettre des Baladins de la Tradition"
Que vaut le chemin s’il n’est orné de beauté ?

Graphite

Lumière
Il faut qu’"Il" croisse et que "je" diminue.
Fiat Lux
La cosmogonie de Jacob Boehme
Les Aurores
"L’Inde, pays de la lumière, de la connaissance"
Et Bayazid s’en fut pour le grand saut
Sur ce site, (re)découvrez les lumières de l’Avent jusqu’à l’Epiphanie !

Main(s) - Toucher
Enigme N°78
Massages (4)
Paulo Coelho
Poumons, bras : une mystérieuse complicité...
Pierres sèches

Montagne
L’illumination
Le Mont du Soleil
Empreintes dans la pierre
Hampi New Year !
Le Yak du Mont Pélerin

Pouvoir
Correspondances entre les centres d’énergie cosmique et les sphères d’activité sur notre planète
De la musique avant toutes choses
Raymond Bernard : "ce village global, universel qu’il faut réaliser"
Jeux de mots laids
"La prière unit l’homme à Dieu..."

Pureté
De la physiologie du mot à l’essence du verbe
Récolte du riz
Un Code moral pour un art du vivre ensemble

Quête spirituelle
Le labyrinthe
Swami Premananda : la libération
Oswald Wirth
Raymond Bernard : "le chercheur doit trouver l’Etre en lui"
Le site des Baladins de la Tradition en péril !
El Peregrino est parti

Sentier mystique
Etre vrai !
C’est par où, Moi ?
Angelo Roncalli
"Œuvrez et ne perdez jamais courage !"
"Il ne faut pas devenir esclave de ses lectures."
Retrouvez-nous sur Facebook !

Tétraèdre
"De l’Ordre du Temple médiéval à l’Ordre Souverain du Temple Initiatique"

Transformation
Le Bateleur
Charge de la plante ou « Processus d’enchantement »
Force et fragilité
Transformation
Raymond Bernard : "pourquoi j’ai fondé le CIRCES..."
"La Tribu du Vivant", un nouveau magazine étonnant !

Unité
Pierres des extrêmes
La Théologie apophatique
Vérité
Quand les pierres rencontrent le yoga...
Les versets de la Lumière
"Une Chapelle pour le roi"
"Le Voyage alchimique" : sept DVD à découvrir !

Volcan
Le règne végétal revêt pour l’être humain une importance vitale.
Agni, dieu de la Lumière
"La partie de dés" (1)


 

Durant tout le printemps 2015, un nouvel article de ce "Voyage au coeur de la Pierre" va paraître tous les quatre jours. Pour ne rien manquer de cette aventure et être informé par une rapide annonce dans votre boîte aux lettres de la mise en ligne du prochain article, inscrivez-vous à : "La Lettre des Baladins de la Tradition" ou retrouvez-nous sur "Facebook".

 

Il y a actuellement 7 contribution(s) au forum.


Du carbone au diamant
27 juin 2015, par Gérard-Antoine

J’ai eu beaucoup de difficultés pour savoir où je pouvais poser ce court commentaire, car j’aurais pu le faire sur tous les sujets.
Dans ma quête à l’essentiel, donc un peu à la simplicité, je me demande s’il ne vaudrait pas mieux considérer les choses comme elles sont, ici et maintenant, et non comme on voudrait qu’elles soient...
S’agit-il du droit chemin ou de la non-voie ? Je ne sais pas.


Du carbone au banquier
25 juin 2015, par Damballa

Ce long voyage dans le règne minéral est une activation en nous des forces du septième rayon lequel devrait s’exprimer pleinement dans l’ère du Verseau mais se trouve détourné de son but. Tout comme le diamant apparaît dans sa valeur marchande plutôt qu’alchimique. Des conclusions sur les conditions économiques de notre monde peuvent trouver place :
« Les » nouvelles structures et formes de pensée demeurent aujourd’hui encore trop jeunes pour permettre aux énergies aquariennes de 7
ème rayon de s’ancrer convenablement. Pire encore, le 7
ème rayon de l’organisation est en partie récupéré par les forces du marché. Ce rayon contrôle le règne minéral sur lequel repose une grande part de la richesse mondiale (minerais, hydrocarbures, propriété des sols...),
il est à l’origine de la révolution industrielle et de la création des grands centres financiers comme la City
" Une page sur le site "Sagesse ancienne développe et bien d’autres pages instructives sur ce site nous recommandons :
www.sagesseancienne.com/dragon-medi...


Du carbone au diamant
22 juin 2015

Pour prolonger la fête de la musique avec une roqueuse :
www.dailymotion.com/video/x6gdxa_la...

La rockeuse de diamants

Je dors avec, j’en rêve la nuit.
Ils sont ma Mecque, ma seule folie.
Quand j’les vois sous toutes leurs facettes,
Taillés en roses ou en navettes,
J’ai comme un frisson dans le dos.
C’est mon point faible, c’est mon crédo !

Je suis la rockeuse de diamants,
Au fond du cuir noir de mon gant.
Je suis la rockeuse de diam,
Je suis la rockeuse de diam,
Je suis la rockeuse de diamants !

J’ passe ma vie chez les diamantaires
Qui brillent de Paris à Anvers.
Sur ma poitrine coulent des rivières
Mais je m’préfère en solitaire.
Je roule mon caillou dans mon gant.
C’est mon piment, mon élément.

Je suis la rockeuse de diamants,
Au fond du cuir noir de mon gant.
Je suis la rockeuse de diam,
Je suis la rockeuse de diam,
Je suis la rockeuse de diamants !

À moi les carrières du Congo.
Attention : drageuse de joyaux !
Gare aux carats des pierres précieuses !
Je prendrai l’âme cambrioleuse,
La kallista, l’étoile polaire,
C’est mon combat, mon univers !

Je suis la rockeuse de diamants,
Au fond du cuir noir de mon gant.
Je suis la rockeuse de diam,
Je suis la rockeuse de diam,
Je suis la rockeuse de diamants !


Du carbone au diamant
21 juin 2015, par DD

C’est assez logique de terminer ce voyage par le diamant qui est le sommet de processus divin de cristallisation que l’alchimie imite sur une échelle de temps humaine. Voir ce que dit Jean Dubuis dans ses commentaires sur la voie de Flamel ;
ewsoftomorrow.org/esoterisme/alchim...

"Et pour le carbone ici il peut avoir plusieurs aspects, comme celui du silicium, et si un jour vous faites l’expérience de l’éternité, ce que je vous souhaite, vous verrez que le diamant est une des clefs de ce monde – et le diamant a 4 électrons. C’est le quaternaire – je pense… je pense… j’y travaille par contact intérieur… je pense que les 4 électrons du carbone ou autre, correspondent aux 4 éléments alchimiques – j’y suis presque sûr."


Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2021 - Les Baladins de la Tradition