La lumière du Tribann
mardi 7 septembre 2004

par Guibô


Dans les évangiles, il est dit : "Au commencement était le Verbe et le Verbe était Dieu ".

Dès ce moment, le Verbe est considéré comme la Lumière de Dieu en action or, comme la science le démontre maintenant, la lumière est inséparable du son. Dieu est donc Lumière et Son.

Il est curieux de constater que, dans le celtisme, et plus particulièrement dans l’enseignement druidique, la création est symbolisée par les trois Cris de la Lumière représentés par le Tribann.

Cette triple émanation lumineuse manifeste donc un triple son divin O I W que les druides prononcent dans le plus grand respect et d’une manière sacrée O.I.OU.

Le Tribann se construit de la manière suivante :
- Le premier signe s’incline vers le soleil Couchant :
- Le deuxième signe se trace dans la force de la verticalité :
- Et le troisième dans le sens opposé du premier :

Ces 3 traits représentent l’Amour, la Science et la Vérité, mais ils peuvent aussi être remplacés par les lettres du triple son divin O. I. W comme l’attestent les paroles du barde Jean Rudd : "L’Eternel, l’Origine, l’Existant par Soi, le Dispensateur ; Saintes sont les lèvres qui prononcent ces noms conformément à la règle ".

En effet, seuls les Druides peuvent entonner ce nom divin d’une manière parfaite, car la prononciation du nom de Dieu ne peut être dite impunément et sans conséquence dans le visible comme dans l’invisible.

Le Tribann inscrit dans l’Oeuf Primordiale est l’insigne de la fonction druidique.

Que ce symbole nous transmette la Force et la Paix de O I W .

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Guibô

 

Cette page a déjà été visitée 6752 fois.


AUTRES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE Les instruments de la navigation mystique Etrange saule... Vierges noires, Mère divine Le Bâton Réintégration et... vinaigrette ! Sur les traces du sanglier La lumière du Tribann Voyage symbolique en compagnie de la cigogne

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

Amour
Que Toi qui sois avec moi !
St Valentin en Inde
Thérèse de Lisieux : 1895
De la physiologie du mot à l’essence du verbe
Limites de l’intellect - recherche unitaire

Celtes
L’église d’Irlande : son substrat celte
La Lumière de Beltaine
Saint Colomban et la fondation de l’Europe
Le Temple de Lanleff
Sur les traces du sanglier
Au Palazzo Grassi, à Venise, découvrez l’exposition "Rome et les barbares".

Druidisme
Le triple visage de Rocamadour
A propos du sanglier...
Saint Colomban et le monachisme du 7e siècle
La cueillette du gui
Blaise, le compagnon de Merlin

Logos (Verbe créateur, Parole...)
Qu’est-ce que la littérature ?
"Tout fut, est et demeure éternellement en Dieu."
Le culte de Saint Blaise
Recherche du langage angélique dans le pouvoir des mots
Vers une théorie de l’art - la musique
"Une Chapelle pour le roi"

Lumière
Fiat Lux
Le tétragramme de la chapelle du château de Versailles
Arco iris
Alphonse de Lamartine
Moi, Lumière
Et Bayazid s’en fut pour le grand saut
Joy for the planet !

Science
Qu’est-ce-que la magie ?
Les statuts de l’association "Les Baladins de la Tradition"
"Dieu" et la civilisation UIGOUR...
La loi des polarités sexuelles et de la folie
"La partie de dés" (2)

Soleil
Mon expérience dans les Crops Circles...
Lumière de Compostelle
Enigme à Tarascon
Pierres reconstituées et rêves d’Empire
Retour

Vérité
"Rien de ce qui est humain ne vous sera jamais étranger."
Maurice Maeterlinck
Le martyr byzantin de Notre Dame du Puy-en-Velay
Swami Premananda : la libération
Blanche de Richemont : la mise en écriture


Il y a actuellement 0 contribution(s) au forum.

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2022 - Les Baladins de la Tradition