Accueil du site Champs du monde Société Dans le monde de l’enseignement Ecrire au tableau ou... la conscience de la marmotte

Ecrire au tableau ou... la conscience de la marmotte
Minuscules vécus pédagogiques (1)
vendredi 21 avril 2006

par Ainulindalë


Ces "minuscules vécus pédagogiques" n’ont d’autres but que d’essayer de mettre par écrit quelques sensations, ressentis et pratiques liés au métier d’enseignant tel que je le vis depuis plus de 25 ans à l’école primaire. "L’expérience ne peut se transmettre", dit-on souvent. C’est certain mais je gage que le partage est possible... et ces lieux y invitent...

Celui qui a déjà randonné en haute montagne l’été. Celui qui connaît les départs dans la nuit pour attaquer le sentier un peu avant l’aube et monter d’un pas lent et régulier une pente à fort dénivelé. Celui qui sait ce silence nécessaire à la sauvegarde du souffle et l’attention particulière qu’il permet de développer. Celui qui un jour - tout en avançant pour la trois cent quatre-vingt-dix-huit millième fois un pied devant l’autre sous le soleil qui monte et fait peser le sac à dos - celui qui a ressenti l’étrange impression d’être observé, qui a tourné les yeux machinalement et croisé au loin... le regard d’une marmotte.... celui-là, revenu dans sa classe, peut, sans se sentir en danger, tourner le dos à ses élèves et commencer à apprendre à écrire sereinement au tableau...

Les années passsant, il sait être parfaitement concentré sur ce qu’il écrit, et il l’est aussi, bien sûr, sur les techniques qu’il connaît pour "bien" l’écrire, tout comme il se projette dans le très proche avenir de la leçon en cours afin de choisir "où" l’écrire parce qu’il sait que tout à l’heure il aura besoin d’un peu de place ici... non, là : ce sera mieux.

Parfaitement concentré face au tableau, il apprend à balayer mentalement la classe d’une onde de conscience et percevoir dans son dos les moindres bruits, et les voix... Peu à peu, il sait jauger le degré d’attention ambiant. Si celui-ci est élevé, il prend le temps de s’en nourrir durant quelques secondes... précieuses... puis s’en sert comme d’un tremplin pour reprendre la parole du regard sur le ton exact qui produira exactement l’effet recherché. S’il sent que l’attention se disperse, il se met alors à commenter ce qu’il écrit d’une voix tranquille, à agrémenter la scène de quelques remarques, voire à interpeller avec humour l’un ou l’autre qu’il a reconnu - sans se retourner ! "Le maître a des yeux derrière la tête !" disaient autrefois les élèves avec une admiration mêlée de crainte.

L’extrême tension ne sied pas à un tel exercice. La peur du "chahut" ne fait que générer l’agitation. La notion de défi permanent, presque de guerilla, entre le maître et ses élèves, ne peut engendrer les conditions nécessaires permettant l’utilisation positive des capacités de toutes les personnes en présence.

Il est bon que le maître apprenne à donner l’exemple de la confiance pour que la confiance grandisse entre les murs de sa classe. Non pas une confiance aveugle et naïve. Mais une confiance large et lumineuse comme les paysages de montagne l’été... où l’on croise parfois le regard d’une marmotte.

Développer chaque jour, dans la classe, ses capacités de concentration en de multiples occasions. Elargir sa conscience dans l’espace, l’exercer tout particulièrement lorsque l’on a "le dos tourné", l’étendre et l’affiner jusqu’à percevoir au-delà des simples apparences...


- Vous parlez de l’enseignement au niveau professionnel ou d’une école de développement personnel ?
- .... Demandez donc à la marmotte ;-)

Pour découvrir un autre "Minuscule vécu pédagogique"...

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Ainulindalë

 

La photo provient du site : http://clubalpin.bayonne.free.fr/.

Cette page a déjà été visitée 2426 fois.


AUTRES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE Invitation pour un voyage dans le coeur du monde enseignant Bientôt d’autres "Minuscules vécus pédagogiques" ;-) Ecrire au tableau ou... la conscience de la marmotte Courtes méditations sur les thèmes du Livre et de la Lecture Avec les parents : rencontres du troisième type !

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

Concentration
Le Diable
Quand les pierres rencontrent le yoga...
Paulo Coelho
Les Bâuls et la musique
Raymond Bernard : "le chercheur doit trouver l’Etre en lui"

Conscience
"HEIMARMENE - Du Mystère du Vivant aux Maîtres du Sacré"
"Quand sommes-nous : nous ?"
La localisation particulière des Crops Circles
Raymond Bernard : "ce village global, universel qu’il faut réaliser"
Qui suis-je ?
24 h de méditation pour la Terre du 1er au 2 novembre 2015
Les Assises Nationales du Développement Durable

Ecrire
Qu’est-ce que la littérature ?
"La Lettre des Baladins de la Tradition"
Etape 28 : De Léon par Villadangos Del Paramo à Hostpital de Orbigo
Thérèse de Lisieux : juin 1897
Blanche, l’écriture en mouvement
Que vaut le chemin s’il n’est orné de beauté ?

Enseignant
Maître Bruno
Invitation pour un voyage dans le coeur du monde enseignant
"Les dessous de l’or blanc : la face cachée de nos vêtements"

Enseignement
Bientôt d’autres "Minuscules vécus pédagogiques" ;-)
Songer au retour
"Le monde entier est TON maître."
Education et traditions populaires en Haïti : perspectives

Marmotte

Montagne
La Tasse de Thé
La Caverne des Sept Dormants
Du carbone au diamant
Khalil Gibran
Le Yak du Mont Pélerin

Oeil - Yeux - Vue
Le rituel de l’Abishekam
"Le silence"
Le symbolisme du puits
La lumière des regards
Crise de foie

Peur
Que Toi qui sois avec moi !
A petits pas avec ELLE et LUI
Notre Dame de Cléry, la mort et l’enfant
La bûche de Noël
Blanche de Richemont : la mise en écriture
« L’Europe et L’Islam, la liberté ou la peur ? »


Il y a actuellement 2 contribution(s) au forum.


Ecrire au tableau ou... la conscience de la marmotte
1er mai 2006, par T. Albert Gamotte

Mon fils, de sept ans, m’a demandé l’autre jour s’il était vrai que les maîtresses avait des yeux dans le dos. Je lui demande pourquoi et il me répond :
- "elles dissent toutes ça".
Je lui explique que non, ce n’est pas possible.
Et lui de me redemander :
- " mais alors comment elles font pour voir que l’on fait des bêtises en écrivant au tableau ?"
Je pense à présent, avoir une réponse à lui fournir. D’autant que montagnard moi même j’ai fait l’expérience de la marmotte...
T. Albert Gamotte


Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2022 - Les Baladins de la Tradition