"Mais ainsi a parlé le Seigneur, l’Eternel :
Voici, je vais, dans Sion, ériger une pierre de fondation, une pierre éprouvée, une précieuse pierre d’angle solidement fixée ; quiconque s’y appuiera ne sera pas réduit à fuir."
(Isaïe 28:16)


La pierre d’angle
jeudi 9 avril 2015

par Marciel



Nous avons tous présent à l’esprit quelque bel édifice aux murs parés sur toute la hauteur de leurs angles d’imposantes pierres taillées en équerre leur conférant majesté et aplomb. Elles portent bien leur nom « Pierre d’angle ».

Chacune d’elles prolonge dans l’espace l’orientation donnée à la bâtisse par le maître maçon qui porte sur le sol un angle droit avec le coté tracé dans la direction de la lumière naissante de l’orient lorsqu’il pose les fondations du temple. Dès l’Egypte Ancienne, la corde à 12 nœuds permet la mesure ; 4 nœuds alignés sur le premier coté, les 3 suivants marqueront le deuxième coté et un parfait angle droit lorsque l’extrémité de la corde rejoint celle du premier coté, ses 5 nœuds donnant la mesure de l’hypoténuse du triangle rectangle ainsi formé.

Mais là n’est pas seulement le rôle de notre belle pierre d’angle. Elle apporte de la même façon le bon équilibre par la verticalité avec le sol, troisième plan dans l’espace donnant l’assise indispensable à l’édifice.

Quelle belle image que cette pierre angulaire présente dans nombre de textes inspirants ; le Christ n’est-il pas dit être la pierre angulaire de l’Eglise. Mais aussi pour nous-mêmes, dans notre vie de tous les jours, par les principes auxquels nous sommes attachés : tels la dignité humaine, la conscience personnelle, la quête de la vérité ou encore l’amélioration de nos conditions de vie dans ce monde.

En effet quoi de plus important que de choisir une orientation à notre vie et d’en garder le cap contre vents et marées en ayant toute la rectitude voulue selon nos aspirations profondes pour s’élever dans la joie et bâtir, en secret, notre temple intérieur.

Pour répondre à cet article

Pour consulter le forum lié à cet article

Marciel

 

Le tableau de la Tour de Babel de Brueghel l’Ancien représentant l’hommage des tailleurs de pierres à Nemrod provient de : http://fr.wikipedia.org/

La photo qui illustre le texte est de l’auteur.


Cette page a déjà été visitée 1024 fois.


Pierre précédente...

Pierre suivante...

D'autres articles du site à consulter sur les thèmes traités ici :

3 - Trois
Jonas sort des ténèbres
Le triple visage de Rocamadour
Sainte Cécile
"Silence..."
Synthèse

4 - Quatre
Paix
Libres méditations sur les quarante-quatre lumières de Hannoukah
Dialogue à Saint-Benoît-sur-Loire
Jeux de mots laids
Echec et Mat ! (2)
Sur ce site, (re)découvrez les lumières de l’Avent jusqu’à l’Epiphanie !

5 - Cinq
Sous le signe du Lion : cinquième jour
"Maitreya, le Bouddha futur"
La clientèle des Illuminés
La Présentation de la Vierge
Les points de Ranrouët ?

12 - Douze
Le Temple de Lanleff
De la Naissance de l’Homme...
Sous le signe des Poissons : douzième jour
Les douze jours de Noël à l’Epiphanie...
La Spiritualité dans les chansons des "Derniers Trouvères"

09 avril

Angle
Le Chiffre Quatre

Bible (Isaïe)

Conscience
Simplicité (priez pour nous)
La Lumière dans l’initiation
Carl Gustav Jung
Raymond Bernard : "ce village global, universel qu’il faut réaliser"
"HEIMARMENE - Du Mystère du Vivant aux Maîtres du Sacré"
Séminaire : Une éducation fondamentale, intégrée et humaniste
24 h de méditation pour la Terre du 1er au 2 novembre 2015

Corde
Les Bâuls et la musique
Le Diable
La légende de saint Mexme à Rivière

Dignité

Egypte
Une vision de la société : la Théocratie
Hérodote et l’Histoire
Pierres reconstituées et rêves d’Empire
Sous le signe de la Balance : septième jour
Mots Croisés N°2
Oum Kalsoum est toujours vivante !
"HEIMARMÉNÉ" de Guy Marceau Chastrusse

Jésus Christ
Empreintes dans la pierre
L’histoire du portail Nord de la cathédrale de Cahors
Swami Premananda : choisir sa vie
Le Sommeil des Sept Dormants
Le motif central de la marque
La Passion à Ménilmontant : 80e anniversaire !

Pierre d’angle
Pierres sèches

Quête spirituelle
"Rien de ce qui est humain ne vous sera jamais étranger."
Swami Premananda : la libération
Swami Premananda : être ou ne pas être...
"La prière unit l’homme à Dieu..."
Intégrité
El Peregrino est parti

Triangle
Le tétragramme de la chapelle du château de Versailles
Réaliser un Sri Yantra
Sous le signe du Capricorne : dixième jour
Limites de l’intellect - recherche unitaire
Chap. 2 - Les quatre éléments

Vérité
De la physiologie du mot à l’essence du verbe
Raymond Bernard : "pourquoi j’ai fondé le CIRCES..."
Swami Premananda : passé, présent, futur ...
Le mythe de Rama (6)
Vérité


 

Durant tout le printemps 2015, un nouvel article de ce "Voyage au coeur de la Pierre" va paraître tous les quatre jours. Pour ne rien manquer de cette aventure et être informé par une rapide annonce dans votre boîte aux lettres de la mise en ligne du prochain article, inscrivez-vous à : "La Lettre des Baladins de la Tradition" ou retrouvez-nous sur "Facebook".

 

Il y a actuellement 2 contribution(s) au forum.


La pierre d’angle
18 juin 2015

"Glorifiez-moi !
Je ne suis pas égal aux grands.
Sur tout ce qui fut créé
j’écris "Nihil".

Je ne veux plus
jamais rien lire.
Les livres ?
Eh bien quoi les livres ?

Autrefois j’ai pensé :
C’est ainsi que se font les livres,
un poète arrivait,
entrebaillait légègerment les lèvres
et illico l’innocent inspiré se mettait à chanter
Et allez donc !
Mais en réalité
avant que le chant ne vous vienne,
on chemine longtemps les pieds couverts d’amoules à forces
d’aller et venir,
tandis que doucement dans la vase du coeur barbotte
le stupide poison de l’imagination.

Pendant qu’on fait bouillir, raclant les rimes,
quelque brouet d’amour et de rossignols,
la rue se tord privée de langue,
sans rien pour crier ni parler.

Nous érigeons ne nouveau, orgueilleux,
les tours Babéleiennes de nos villes
mais Dieu
rase les villes,
les nivelles dans les champs
en confondant les langages
." Vladimir Maïakovsky ; Nuage en pantalon ( poème d’amour en forme d’éruption volcanique dont la lave éclaire à la fois le présent et l’avenir selon son traducteur Charles Dobzinsky)


Pour ajouter un nouveau commentaire à cet article

 


Accueil - Alphabétiquement vôtre - Sur les Routes - Horizons Traditionnels - Champs du monde - Plan du site
Copyright © 2002/2024 - Les Baladins de la Tradition